Etats-Unis 

L'Union astronomique internationale a annoncé jeudi dernier la découverte d'une 17e lune de Jupiter. Des astronomes de l'Université de l'Arizona participant au programme Spacewatch, dont l'objectif est la recherche d'astéroïdes et de comètes, ont fait la découverte. Temporairement baptisée S/1999 J1, la nouvelle lune a été détectée entre le 6 octobre et le 4 novembre 1999, grâce au modeste télescope de 0,9 m du Kitt Peak National Observatory, en Arizona.

Plusieurs mois de calculs ont été nécessaires pour s'assurer que la petite lune de 5 km de diamètre était bel et bien un satellite en orbite autour de Jupiter et non un simple astéroïde à la dérive. Dans quelques mois, Jupiter et ses lunes seront à nouveau dans une position propice pour réaliser les observations de contrôle.

Si la découverte est confirmée, cette nouvelle lune serait le plus petit satellite connu autour d'une planète. Mais ce ne sera pas le plus petit du système solaire, puisque le satellite Dactyl en orbite autour de l'astéroïde Ida est plus petit. Il s'agira également de la première lune de Jupiter découverte depuis 21 ans, alors que la sonde Voyager avait détecté en 1979 trois satellites autour de la planète géante.

Comme quatre autres lunes de Jupiter (Anake, Carme, Sinope et Pasiphae), la nouvelle lune – qui portera également un nom tiré de la mythologie grecque – possède une orbite rétrograde (sens inverse). Selon les estimations, elle parcourt son orbite, à 24 millions de kilomètres de Jupiter, en 774 jours. Elle serait donc la plus éloignée des 17 lunes en orbite de la planète géante.

Malgré ce nouvel ajout, Jupiter n'a pas regagné son titre de planète comptant le plus grand nombre de satellites naturels. C'est toujours Uranus qui détient la palme, grâce aux deux lunes découvertes l'an dernier, ce qui a porté le total à 20 satellites. Avec ses 18 lunes, Saturne occupe le deuxième rang devant Jupiter. Avec cette découverte, le système solaire compte maintenant 69 satellites naturels. 

Philippe Chartier